logo
Centenaire de l'archevêché des églises Orthodoxes de tradition russe en Europe occidentale

Listes des autres pages artistes

Informations de la page

Igor Stravinsky

Igor Feodorovitch Stravinsky est né en 1882 à Oranienbaum et est décédé en 1971 à New York. Ce fut un compositeur, chef d'orchestre et pianiste de musique moderne, considéré comme l'un des compositeurs les plus influents du XXe siècle dont l'œuvre s'étend sur presque sept décennies. Son chemin se croise avec les paroisses de l'Archevêché à Nice et à Grenoble.

À la fin 1924, Stravinsky avec sa famille déménage à Nice. C’est une période au cours de laquelle il composa trois œuvres importantes : l'opéra-oratorio Œdipus Rex puis Apollon musagète (en 1928) et la Symphonie de Psaumes (1929-1930).

La dimension spirituelle de cette dernière n’est qu’un exemple de sa profonde vie religieuse intérieure. C’est qu’à l’époque, Stravinsky, baptisé orthodoxe mais qui s’était éloigné de la religion, vécut une profonde transformation spirituelle qui le ramena à une foi que son amie, la grande musicienne Nadia Boulanger, décrivit comme extrêmement fervente.

Ivan Moody, compositeur, théologien et spécialiste de renom du chant liturgique orthodoxe écrit à propos de cette époque que "Stravinsky était, après une absence, retourné à l'Église orthodoxe russe en 1925 ou 1926 (il n'était lui-même pas clair sur l'année), et avait noté que la mauvaise qualité de la musique et du chant dans l'Église russe à Nice l'avait conduit à écrire le Trois chœurs sacrés, comme la prière du Seigneur, Credo et Ave Maria sont parfois connus comme un ensemble. Ils ont en fait été achevés à des moments différents: en 1926, 1932 et 1934 respectivement. Ils sont simples et sévères; désireux d'essayer d'établir des liens avec une tradition de la musique d'église antérieure au tout à fait italianisant Bortniansky, Stravinsky inventa en partie et en partie se souvint (des services auxquels il avait assisté dans sa jeunesse) d’un style syllabique simple, essentiellement modal en harmonie. Les pièces sont, pour cette raison même, extrêmement émouvantes. Les versions latines des textes ont été faites plus tard; et le compositeur a également fait une version du Credo en 1964... "

Pendant les années 1931-1935 où il vécut à Voreppe situé à 25 kms de Grenoble, à la Villa de la Véronnière (actuellement Médiathèque Stravinsky) et créa plusieurs œuvres dans la région, Stravinsky fréquenta la paroisse de la Résurrection du Christ de Grenoble. La contemplation de la beauté des Alpes, apporta à Igor Stravinsky l’inspiration. Dans la région, il fréquenta le peintre Dimitri Stelletsky. Séjournant dans la région, Prokofiev est-il venu lui aussi avec son ami Stravinsky prier à l’Eglise de la Résurrection du Christ ? Un faisceau de convergences d’indices permet de l’affirmer, dont le témoignage de Nadia Boulanger.

Stravinsky, composa à Voreppe le ‘Duo concertant pour violon et piano’ (1932) ainsi que le ‘Concerto en ré pour violon’(1931) à l’intention de son cher ami violoniste et collaborateur Samuel Duchkin « qui lui donne toutes les indications pour leur composition » et avec qui il fréquente le cercle des violonistes de Grenoble. A la demande de son fils Soulima, Igor Stravinsky compose spécialement pour lui, pendant cette période, le Concerto pour deux pianos. A Grenoble, ses deux filles suivent, l’une, Mika, des cours de peinture sur tissu à l’Ecole des Beaux Arts, l’autre, Milène, des cours de couture et de cuisine chez les sœurs.